Relance de Coca-Cola light

Questions et réponses générales

 

Messages clés :

● Coca-Cola light va être relancé en tant que marque distincte et doté d’une nouvelle identité propre outre celle de Coca-Cola et de Coca-Cola zero sugar.

● Coca-Cola inaugure un tout nouveau look pour l’emblématique version light disponible sur le marché belge depuis 1983 (35 ans). Le nouveau design met l’accent sur le goût connu et inchangé de Coca-Cola light sans calories.

● La Belgique et le Luxembourg ont le privilège d’être les premiers pays au monde à introduire le nouveau look à bulles sur l’emblématique fond argenté.

● En relançant Coca-Cola light, Coca-Cola entend rétablir le lien émotionnel avec le consommateur et lui remémorer le délicieux « light taste ». C’est pourquoi nous misons sur les « lighthearted moments » : vivre des moments d’insouciance entre amis, avec Coca-Cola light.

● Le look « pétillant » correspond parfaitement à ce qu’incarne Coca-Cola light : profiter pleinement des moments conviviaux, divertissants et insouciants de la vie.

● La nouvelle identité visuelle est une interprétation moderne de l’ancien look, avec l’argenté pour principale couleur. Elle sera désormais utilisée pour tous les emballages existants, y compris Coca-Cola light lemon. Deux nouveaux goûts verront le jour en octobre 2018 : Exotic Mango et Ginger Lime.

 

Message afférent :

● Coca-Cola light, le goût unique et doux de Coca-Cola, rafraîchissant et stimulant, sans être trop lourd ou dominant, avec 0 calorie.

● Le lancement du nouveau look Coca-Cola light s’accompagne de la sortie d’une collection de t-shirts créés en collaboration avec deux influenceuses des réseaux sociaux : An-Katrien Casselman (NL) et Virginie Philippot (FR). Les influenceuses ont été invitées à concevoir un t-shirt arborant leur citation préférée sur le thème « profiter de petits moments d’insouciance ».

● Coca-Cola light est là lorsque l’on vit de chouettes moments d’insouciance, seul ou avec des amis.

● Coca-Cola light est une boisson rafraîchissante au goût délicieux et léger, sans calories, parfaite pour les petits moments d’insouciance.

 

Le produit

Q En quoi le produit a-t-il changé ?

Le produit en soi n’a pas changé et conserve son goût connu et inchangé ; seul le look change. Le Belux est le premier territoire en Europe où Coca-Cola light est doté d’un tout nouveau look à bulles. Le nouveau design met l’accent sur le goût connu et inchangé de Coca-Cola light que tant de Belges adorent depuis 35 ans. Coca-Cola light lemon va lui aussi faire peau neuve.

Deux nouveaux goûts verront le jour en octobre : Exotic Mango et Ginger Lime.

Q Qu’est-ce qui différencie Coca-Cola light de Coca-Cola zero sugar ?

Le goût de Coca-Cola zero sugar est très proche de celui du Coca-Cola classique, sauf qu’il contient 0 % de sucre. Coca-Cola light a un goût qui lui est propre, mais contient les mêmes édulcorants que Coca-Cola zero sugar, à savoir un mélange d’aspartame et d’acésulfame K. Les deux boissons ne contiennent donc aucune calorie.

Q Y a-t-il une explication au fait que les femmes soient plus nombreuses à consommer du Coca-Cola light que les hommes ? Ou s’agit-il purement d’une question de marketing ?

La présence d’un homme sexy dans nos campagnes Coca-Cola light dans le passé et le fait que ces campagnes s’adressaient plutôt à la gent féminine explique notamment que nos fidèles fans soient principalement des femmes.

 

Ingrédients

Q Peut-on s’attendre à de nouvelles saveurs Coca-Cola light au sein du Belux ?

Les saveurs actuelles Lemon et light subsistent et de nouvelles saveurs, Exotic Mango et Ginger Lime, vont par ailleurs également voir le jour.

Q Quelle quantité de sucre et combien de calories un Coca-Cola light contient-il ?

Coca-Cola light ne contient ni sucre ni calories (0,2 calorie par 100 ml). Coca-Cola light est sucré au moyen d’édulcorants.

Q Coca-Cola light contient-il des OGM ?

Non, aucune de nos boissons rafraîchissantes ne contient d’organismes génétiquement modifiés.

Q Quelle quantité de caféine Coca-Cola light contient-il ?

Coca-Cola light contient de la caféine, mais dans des proportions beaucoup plus faibles que le café. Une tasse de 125 ml de café contient en moyenne 80 mg de caféine. Cela équivaut à la quantité de caféine contenue dans presque 2 canettes de Coca-Cola light de 330 ml (625 ml). Une tasse de 125 millilitres de thé noir ou de thé vert contient en moyenne 30 milligrammes de caféine*. C’est presque autant qu’un verre (250 ml) de Coca-Cola light (32 mg).

Q On dit parfois que Coca-Cola light est cancérigène à cause de l’aspartame qu’il contient.

Coca-Cola light est sucré avec des édulcorants artificiels, dont de l’aspartame (en plus de l’acésulfame K). L’aspartame n’est pas cancérigène. Il s’agit d’un des ingrédients les plus étudiés au monde. Des études scientifiques ont confirmé son innocuité à plusieurs reprises.

Tous les ingrédients que nous utilisons dans nos boissons ont été largement testés et sont sûrs.

 

Emballages

Q À quoi ressemble le nouvel emballage ?

Nous sommes le premier pays en Europe dans lequel Coca-Cola light sera doté d’un tout nouveau look à bulles sur l’emblématique fond argenté. Le nouveau design met l’accent sur le goût connu et inchangé de Coca-Cola light présent sur le marché depuis 35 ans déjà.

Q Dans quels conditionnements Coca-Cola light est-il disponible à la vente ?

Coca-Cola light est disponible en canettes argentées de 150 ml et 330 ml, ainsi qu’en bouteilles de 250 ml, 500 ml, 1 l et 1,5 l. La variante « lemon » est disponible en canette de 250 ml, en bouteilles de 500 ml et de 1,25 l.

 

Collection de t-shirts

Q Où les t-shirts seront-ils disponibles à la vente ?

Les t-shirts exclusifs ne seront pas proposés à la vente, mais il sera possible de se les procurer lors de concours sur les réseaux sociaux de Coca-Cola light et des deux influenceuses.

Q Combien de t-shirts ont été fabriqués ?

2000 pour l’instant.

Q Qui a conçu les t-shirts ?

An-Katrien Casselman (@teacupsandresses) et Virginie Phillipot (@virginiephilippot). An-Katrien et Virginie sont toutes deux influenceuses sur les réseaux sociaux et fans de Coca-Cola light.

Q Pourquoi le choix s’est-il porté sur An-Katrien et Virginie ?

An-Katrien et Virginie sont toutes deux Coke Ambassadors. Nous savons depuis longtemps qu’elles apprécient particulièrement Coca-Cola light. Le choix s’est donc très naturellement porté sur elles.

Q À quoi ressemblent les t-shirts ?

Ce sont des t-shirts gris et blancs à la coupe moderne, de la marque belge Stanley/Stella. L’accent est mis sur la citation des influenceuses : celle-ci est inscrite en grand au recto et signée de leur nom. Le logo de Coca-Cola light est subtilement représenté.

 

Développement durable

Q Pourquoi les bouteilles PET ne sont-elles pas entièrement en rPET ?

Une bouteille est composée à 25 % de PET recyclé (rPET), et nous progressons de plus en plus à cet égard. Notre ambition est que, d’ici 2025, au moins 50 % de tout le PET que nous utilisons provienne de PET recyclé et/ou de matériaux renouvelables, et ce dans tous les pays européens où nous sommes actifs en tant qu’embouteilleur.

Nous sommes constamment à la recherche de nouvelles façons de conditionner nos produits tout en réduisant la quantité de déchets, de matériaux et d’énergie. Nous avons déjà rendu nos bouteilles plus légères qu’auparavant, de sorte que nous utilisons moins de matières premières et moins d’énergie.

Q Comment cela s’inscrit-il dans vos projets de développement durable ?

Notre ambition est que, d’ici 2025, 50 % de tout le PET que nous utilisons provienne de PET recyclé et/ou de matériaux renouvelables.

Actuellement, en Belgique, 100 % de nos bouteilles en PET et en verre et de nos canettes de Coca-Cola sont recyclables, y compris nos bouchons de bouteilles. Mais nous savons qu’il reste beaucoup de pain sur la planche. C’est pourquoi nous sommes constamment à la recherche de nouvelles façons de conditionner nos produits afin de réduire la quantité de déchets, de matériaux et d’énergie.

 

Disponibilité

Q À partir de quand les nouveaux emballages seront-ils disponibles ?

Les nouveaux emballages seront disponibles à partir du 17 septembre dans tous les supermarchés, stations-service, lieux de loisirs, cinémas, sur la route et dans les établissements horeca.

Q Lancement de nouvelles saveurs : quand les nouveaux goûts seront-ils disponibles dans le Belux ?

Les nouveaux goûts Exotic Mango et Ginger Lime seront disponibles à partir du 5 octobre dans tous les supermarchés, stations-service, lieux de loisirs, cinémas, sur la route et dans les établissements horeca.

 

Santé et bien-être

Q Quelle quantité de sucre et combien de calories un Coca-Cola light contient-il ?

Coca-Cola light ne contient pas de sucre et ne contient que 0,2 calorie par 100 ml. Coca-Cola light est sucré avec de l’aspartame acésulfame K.

Q Concédez-vous que les gens ont besoin de réduire leur consommation de sucre ?

Coca-Cola souscrit à la recommandation de l’OMS selon laquelle l’apport calorique quotidien recommandé pour les sucres ajoutés doit être de 10 % maximum. Coca-Cola est également conscient du fait que les gens veulent choisir eux-mêmes s’ils veulent consommer du sucre ou non et en quelle quantité. C’est pourquoi nous proposons un large éventail de boissons, dont une alternative sans calorie ou à faible teneur en calories, et différentes tailles d’emballage qui permettent aux consommateurs de faire des choix conscients concernant l’apport de calories et de sucre. Actuellement, les boissons hypocaloriques ou sans calories représentent déjà 50 % de nos ventes en Belgique.

Nous fournissons des informations claires sur la composition et la valeur nutritionnelle de nos produits sur l’emballage. Les consommateurs peuvent ainsi faire un choix éclairé pour eux-mêmes et leur famille. Coca-Cola vise à réduire la teneur moyenne en calories par 100 ml de produit vendu de 10 % d’ici 2025 par rapport à 2015.

 

Marketing

Q Pourquoi faut-il relancer Coca-Cola light ? La marque ne se porte-t-elle pas bien ?

Nous avons constaté qu’en nous focalisant sur la stratégie monomarque de Coca-Cola, le fidèle consommateur de Coca-Cola light ne se sentait pas toujours concerné et qu’il fallait une stratégie distincte où nous nous concentrons sur le goût léger et pétillant unique de Coca-Cola light.

Q Quelle est la part actuelle de Coca-Cola light par rapport aux autres Coca-Cola ?

Coca-Cola light représente 10 % des ventes totales de Coca-Cola en Belgique et au Luxembourg. Aujourd’hui, près de 50 % des Coca-Cola vendus ne contiennent plus de sucre.

Q Quel est le public cible de Coca-Cola light ?

Dans nos campagnes de marketing, nous nous focalisons principalement sur la génération Y qui a un pied dans la vie adulte, mais qui veut aussi profiter de moments de liberté et d’insouciance avec ses amis. Nous nous adressons également aux femmes de plus de 30 ans qui se trouvent à un moment charnière de leur vie (vivre ensemble, élever des enfants, etc.), qui ont aussi régulièrement besoin de passer des moments d’insouciance avec leurs amies.

Q D’où vient cette focalisation sur les femmes ?

Coca-Cola light a été l’un des premiers produits light à faire son entrée sur le marché lors de son lancement en 1983. Les produits light étaient principalement destinés aux personnes soucieuses de leur ligne, et il se trouve qu’il s’agissait principalement de femmes à l’époque.

Q D’où vient l’idée d’un positionnement distinct pour Coca-Cola light (c.-à-d. une sortie de la stratégie monomarque) ?

La version light n’est pas une version light du Coca-Cola original. Il s’agit d’une boisson distincte avec une communication et des consommateurs différents de ceux de Coca-Cola. Coca-Cola zero sugar est un Coca-Cola sans sucre. Ils sont très proches l’un de l’autre en termes de goût.

Q Va-t-on revoir un homme sexy apparaître dans les campagnes publicitaires Coca-Cola light ?

Coca-Cola light va bénéficier d’une approche distincte en tant que marque, mais le but n’est pas de faire un retour dans le passé. L’homme sexy Coca-Cola light est une icône bien connue, mais la marque et la société ont continué à évoluer entre-temps.

Q Quand cet homme sexy est-il apparu pour la première fois dans les campagnes Coca-Cola light ?

En 1996, nous avons lancé pour la première fois la pause Coca-Cola light avec une scène bien précise où un ouvrier sculptural fait une pause en buvant un Coca-Cola light sur un chantier de construction tandis que des dames travaillant dans le bâtiment adjacent se tiennent à la fenêtre pour l’observer. C’est dans cette campagne également que nous avons utilisé pour la première fois la célèbre chanson « I Just Want To Make Love To You » d’Etta James, que l’on a associée à l’homme sexy Coca-Cola light. Dans les années qui ont suivi, plusieurs variantes ont vu le jour, d’un livreur de Coca-Cola light au jardinier en 2013, qui fut la toute dernière version.

En 2014, nous avons également organisé ici une élection locale « mister Coca-Cola light » qui a été remportée par Tuur Roels.

Q Coca-Cola light a toujours eu un lien étroit avec la mode. Y aura-t-il de nouvelles collaborations avec des créateurs/le secteur de la mode ?

Aujourd’hui, à part la collaboration avec nos influenceuses An-Katrien Casselman (@teacupsandresses) et Virginie Phillipot (virginiephilippot) pour la relance de Coca-Cola light, aucun projet concret en ce sens n’est prévu.

Q Avec quels créateurs/stylistes avez-vous collaboré dans le passé ?

Nous avons travaillé plusieurs années consécutives avec Sonia Rykiel, Karl Lagerfeld et Jean-Paul Gauthier. Marc Jacobs a fermé la marche en 2013 en tant que directeur créatif de Coca-Cola light. Ils ont conçu des canettes et des bouteilles en aluminium en édition limitée pour Coca-Cola light. En 2002, Wim Delvoye, Patrick Corillon, Jacques Charlier et Panamarenko, entre autres, ont conçu quelques canettes exclusivement destinées au marché belge.

En 2009, nous avons fêté les 25 ans de Coca-Cola light en Belgique avec 4 bouteilles argentées dessinées par la chef Sofie Dumont, la créatrice de chaussures et de sacs à main Ellen Verbeek, la créatrice de bijoux Christa Reniers et l’artiste Delphine Boël.

Q Que représentent les bulles sur l’emballage ?

Le fait de profiter de moments pétillants et insouciants de la vie. Les bulles soulignent le goût connu et inchangé de Coca-Cola light que tant de Belges adorent.

Q Quelles opérations marketing allez-vous mener ? Y aura-t-il une campagne de promotion ?

Le lancement fin septembre 2018 sera soutenu par une campagne de marketing de grande ampleur avec de la publicité en ligne, imprimée et extérieure, des échantillons, de la communication en magasin, le lancement de pages sur le Web et les réseaux sociaux, une campagne de relations publiques et des spots télévisés.

 

Questions relatives à l’actualité belge

Q Quelle est votre position dans le débat sur les emballages et les consignes ?

Nous pensons que les déchets plastiques doivent être collectés au maximum et ne pas se retrouver dans la nature. Nous prenons nos responsabilités à cet égard et sommes activement engagés dans des discussions avec diverses parties en Belgique pour veiller à (ce que) : • les emballages ne se retrouvent pas dans l’environnement après usage, mais qu’ils soient effectivement recyclés et traités pour être valorisés ; • accroître la durabilité des emballages afin qu’ils contiennent moins de matériaux (emballages plus légers) et un pourcentage croissant de PET recyclé (rPET). En Belgique, nous disposons depuis plus de 25 ans d’un système de collecte qui fonctionne bien, nommé FostPlus. Ainsi, 90 % des emballages de boissons (cartons, PET et canettes) sont collectés via le sac PMC et sont donc recyclés. Au cours des dernières années, nous avons réalisé des progrès significatifs pour chacun de nos emballages en améliorant leur caractère durable. Toutes nos bouteilles et canettes sont recyclables à 100 %, et nous avons réduit la quantité de matériaux d’emballage. De plus, nous fabriquons des emballages aussi légers que possible et nous nous sommes engagés à augmenter la part de matières recyclées et/ou renouvelables dans nos bouteilles PET de 25 % à 50 % d’ici 2025. Coca-Cola ne s’oppose donc pas au principe de consigne en soi, mais la réalité socio-économique de chaque pays doit être prise en compte. C’est pourquoi nous croyons en la force de ce système belge. Bien entendu, nous sommes disposés à coopérer de manière constructive avec toutes les parties concernées et sommes toujours ouverts au dialogue sur cette question. C’est grâce à une coopération optimale avec les pouvoirs publics et l’industrie et à une prise de conscience accrue du problème des déchets que nous trouverons les meilleures solutions. Voir toutes les initiatives prises aujourd’hui par Mooimakers et BeWaPP que Coca-Cola soutient très activement.

 

Q Quelle est votre position à l’égard de la taxe soda ?

Nous trouvons cette taxe discriminatoire et injuste pour diverses raisons.

Tout d’abord, cette taxe ne s’applique qu’aux boissons rafraîchissantes. Qu’une telle mesure cible une seule catégorie de produits ne nous semble pas juste ou productif. Deuxièmement, le système taxe toutes les boissons rafraîchissantes — y compris les boissons light et zero qui ne contiennent pas de sucre.

Chez Coca-Cola, nous pensons qu’une politique plus large est nécessaire pour sensibiliser davantage les consommateurs à l’apport calorique et promouvoir des modes de vie sains. Le sucre n’est pas mauvais. L’abus de sucre l’est toutefois. Afin d’aider les consommateurs à limiter leur consommation de sucre, nous prenons diverses initiatives, dont les suivantes :

• Nous travaillons sur de nouvelles recettes pour nos boissons existantes et nous mettons de nouvelles boissons avec ou sans sucre sur le marché. Plus de 50 % de notre volume de vente en 2017 concernait des boissons sans sucre (eau, light et zero).

• Nous utilisons des conditionnements plus petits : aujourd’hui, en Belgique, 17 % de nos emballages sont d’une contenance inférieure ou égale à 250 ml (ce pourcentage devra grimper à 20 % d’ici 2020) et nous continuons à miser sur les petits conditionnements dans notre marketing afin d’aider les consommateurs à réduire leur consommation de sucre.